Lifting temporal : Le résultat, les imperfections et les complications

Le résultat

Au bout de deux à trois mois, on peut avoir une bonne idée du résultat final.

L'amélioration physique s'accompagne en règle générale d'un mieux être psychologique.

Si dans les quelques années qui suivent, l'indication d'un lifting cervico-facial était posée, une nouvelle intervention au niveau temporal ne serait pas nécessaire. Des injections de toxine botulique espacées et régulières dans les fibres orbitaires du muscle orbiculaire permettent de maintenir plus longtemps le résultat en diminuant l'effet abaisseur de ce muscle sur la queue du sourcil.

Par contre, le processus de vieillissement de la peau continue et l'entretien de cette dernière par des procédés médicaux et cosmétiques est tout à fait conseillé.

Les imperfections de résultat

Il peut s'agir pour l'essentiel d'une reproduction partielle du relâchement des tissus (ptose) notamment de la partie latérale du sourcil, qui peut nécessiter une remise en tension sous anesthésie locale.

    Lifting Temporal

    Les complications envisageables

    Le lifting temporal bien que réalisé pour des motivations essentiellement esthétiques, n'en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques liés à tout acte médical, aussi minime soit-il.

    Il faut distinguer les complications liées à l'anesthésie de celles liées au geste chirurgical.

    • En ce qui concerne l'anesthésie, lors de la consultation, le médecin anesthésiste informera lui-même le patient des risques anesthésiques. Il faut savoir que l'anesthésie induit dans l'organisme des réactions parfois imprévisibles, et plus ou moins faciles à maîtriser : le fait d'avoir recours à un Anesthésiste parfaitement compétent, exerçant dans un contexte réellement chirurgical fait que les risques encourus sont devenus statistiquement presque négligeables. Il faut savoir, en effet, que les techniques, les produits anesthésiques et les méthodes de surveillance ont fait d'immenses progrès ces vingt dernières années, offrant une sécurité optimale, surtout quand l'intervention est réalisée en dehors de l'urgence et chez une personne en bonne santé.
    • En ce qui concerne le geste chirurgical : en choisissant un Chirurgien Plasticien qualifié et compétent, formé à ce type d'intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement. 

    Heureusement, les suites opératoires sont en général simples au décours d'un lifting temporal réalisé dans les règles, et les vraies complications sont assez rares.

      En pratique, la grande majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patient(e)s sont satisfait(e)s de leur résultats.

      Pour autant, et malgré leur rareté, vous devez quand même connaître les complications possibles

      • Un hématome nécessitant une évacuation rapide.
      • Une alopécie localisée est rare et le plus souvent temporaire
      • L'infection est exceptionnelle quand l'intervention est réalisée dans des conditions normales d'asepsie.
      • Des lésions nerveuses, en particulier la lésion ou l'étirement de la branche temporale du nerf facial, susceptible d'entraîner une parésie peut se rencontrer mais, la récupération intervient, habituellement, en quelques mois.