Depuis Janvier 2019, le Dr Papalia opère au Médipôle Lyon-Villeurbanne
chirurgie des seins
Nos solutions innovantes
chirurgie abdomen abdominoplastie lyon vienne
Nos solutions innovantes
liposuccion lipoaspiration lyon
Nos solutions innovantes
Lifting Facial lyon vienne
Nos solutions innovantes

Cure de Gynécomastie

Définition de la gynécomastie

La gynécomastie est un phénomène touchant environ 10% des hommes, à partir de la puberté. Elle se caractérise par un développement anormal du tissu glandulaire chez l’homme, provoquant une hypertrophie des seins, prenant un aspect féminin.

Cette pathologie peut toucher un seul sein (gynécomastie unilatérale) ou les deux (gynécomastie bilatérale).

On observe plusieurs formes de gynécomasties, allant d’un simple téton qui pointe à un sein anormalement volumineux et tombant.

On distingue 2 types de gynécomastie :

  • la gynécomastie glandulaire :  excès de glande isolé sans graisse chez une personne mince,
  • la gynécomastie graisseuse : graisse localisée au niveau du sein, chez un patient en surpoids.

Ces deux types peuvent parfois être liés, on constatera alors un excès de glande entouré de graisse. On parle alors de gynécomastie mixte.

Les causes de la gynécomastie sont diverses, on observe :

  • des causes pathologiques telles que les maladies du rein, la thyroïde…,
  • des causes iatrogènes qui sont liées à la prise de certains médicaments,
  • des causes physiologiques dues à un désordre hormonal ou au vieillissement.

Un bilan endocrinien est à réaliser chez un médecin spécialisé afin d’écarter toute pathologie sous-jacente causant une gynécomastie. Un bilan sénologique par échographie et mammographie si nécessaire doit être réalisé pour exclure une pathologie tumorale.

Quelles solutions chirurgicales ?

On distingue différentes interventions chirurgicales, en fonction de l’origine de l’hypertrophie mammaire qui touche le patient :

  • La gynécomastie graisseuse se traite par liposuccion exclusive. Des canules sont passées par des incisions de moins de 4 mm (en général 2) et aspirent la graisse en excédent.
  • La gynécomastie glandulaire va elle être traitée par une ablation chirurgicale de la glande mammaire par une incision dissimulée dans l’aréole (incision trans-aréolaire sous mamelonnaire).
  • Pour traiter une gynécomastie mixte, le chirurgien esthétique associera une liposuccion de toute l’aire mammaire et une ablation de la glande mammaire résiduelle par une par une incision dissimulée dans l’aréole.

Suite opératoires

L'opération de la gynécomastie ne nécessite normalement pas d'hospitalisation. En règle générale, la plupart des patients peuvent rentrer à la maison dans les quelques heures qui suivent l'intervention.

La cure de gynécomastie est une opération dont les douleurs sont modérées, pouvant varier selon la technique utilisée, dépendant du type de gynécomastie subit par le patient.

Le pansement et le drain (si on en pose un) sont généralement retirés 24 heures après l’opération.

Un vêtement de compression doit être obligatoirement porté pendant 1 à 2 mois suivant l’intervention. Il permettra une meilleure guérison.

Un repos de 10 jours est conseillé, le sport, les mouvements violents et les efforts physiques sont contre-indiqués pendant environ deux mois.

Quel résultat ?

Le résultat est la plupart du temps significatif et immédiat. Il faudra toutefois patienter quelques semaines avant d’apprécier le résultat définitif le temps que l’œdème se résorbe et que la peau se rétracte. Très tôt, on constate un confort physique, et donc psychologique, nettement amélioré.

Risques de complications

Comme pour toute intervention de chirurgie, des complications peuvent survenir. Mais leur probabilité est assez faible, cela grâce à une bonne prise en charge du chirurgien et de l’anesthésiste.

Le respect des consignes données au patient par le chirurgien est également essentiel, notamment :

  • l’arrêt du tabac 1 mois avant et après l’intervention,
  • l’absence de prise d’aspirine pendant 10 jours avant et après l’intervention (diminution des risques d’hématomes).

Dans la plupart des cas, les suites sont simples après une cure de gynécomastie. Parmi les complications rares mais possibles, on peut citer notamment : des risques d’hématome, d’infection, de problème cicatriciel et de complications thrombo-emboliques (phlébite).

En cas de complication, une prise en charge adaptée sera mise en œuvre par votre chirurgien esthétique.

Crédits

Plan du site

Mentions légales

Réalisation : Ascomedia

15, Quai Sarrail - 69006 Lyon

04 72 37 73 90

575 rue du Dr Trenel - 69560 Sainte-Colombe

04 74 53 71 34

Carte et plan d'accès